Carabins 2016-2018

Entre l’automne 2016 et l’hiver 2018, j’ai eu la chance de faire partie des Carabins de l’Université de Montréal dans les sports d’athlétisme et de cross-country. Parallèlement à mon parcours d’athlète, j’ai eu de nombreuses occasions de photographier cette jeune équipe en pleine effervescence, et qui s’impose rapidement sur la scène universitaire québécoise.

Je me suis livré à l’exercice – déchirant – de procéder à une sélection restreinte de certaines de mes meilleures photos. Je tenais à rendre compte, à travers ma lunette de photographe, de l’extraordinaire atmosphère qui règne dans cette équipe prometteuse.

Allez – l’aventure ne fait que commencer.

La magie du cross-country
Montréal, 2017
L’équipe masculine de l’Université de Montréal s’échauffant avant la première course de la saison sur le Mont-Royal, lors du McGill Team Challenge. Le sport universitaire apporte une dimension collective à cette discipline, essentiellement de nature individuelle.
Anticipation
Sherbrooke, 2016
Le visage de Gabrielle Champigny traduit la fébrilité bien familière aux coureurs qui s’apprêtent à prendre le départ d’une course (ici, lors du championnat provincial de cross-country). Gabrielle connaîtra une progression remarquable l’année suivante, progression soulignée lors du gala annuel du club d’athlétisme de l’UdeM.
Au sud de la frontière
Cape Neddick, 2017
Quelques athlètes en transition s’engagent sur Long Beach Avenue, longeant les côtes américaines de Cape Neddick. L’équipe des Carabins en athlétisme organise, chaque année, un camp d’entraînement au printemps en vue de la saison estivale.
La fièvre des Bleus
Québec, 2016
L’athlète-spectatrice Sara-Ève Renaud s’exalte aux abords du parcours sur les Plaines d’Abraham, à Québec. Une délégation a fait la route jusque dans la vieille capitale pour encourager les Bleus lors des championnats nationaux universitaires U Sports.
Le blues du succès
Montréal, 2017
L’entraîneur-chef de l’équipe des Carabins en cross-country Éric Janvier assiste aux remises de prix lors du championnat provincial québécois, dont le club de l’Université de Montréal était l’hôte. L’événement, unanimement acclamé pour la qualité de son organisation, aura demandé beaucoup d’énergie à Éric, dont le visage empreint de fatigue laisse à peine entrevoir les événements qui l’ont secoué dans les jours précédents. La formation masculine d’Éric se classera au troisième rang, la meilleure position jamais obtenue pour cette jeune équipe qui entame sa troisième année sur le circuit universitaire.
La main invisible
Montréal, 2017
La main du président du club d’athlétisme de l’Université de Montréal, Christophe Martin, émerge de l’ombre pour retenir une bannière rébarbative. À l’instar des autres membres du conseil d’administration (tous des étudiants-athlètes bénévoles), Christophe effectue la majeure partie du temps un travail de l’ombre.
Vieille girouette
Montréal, 2017
L’ex-uquamienne Stéphanie Giroux entame sa première course sous la bannière Carabins, lors du McGill Martlett. Vétérane du circuit universitaire, Stéphanie était déjà très proche du club de l’UdeM, lequel est en étroit partenariat avec le club d’athlétisme du Saint-Laurent Sélect (dont Stéphanie est elle-même membre).
Comme des enfants
Québec, 2016
La co-capitaine Rébecca Beaumont enlace sa coéquipière Marie-Andrée Marchand, tout juste avant le départ de la course des championnats canadiens universitaires sur les Plaines d’Abraham, à Québec.
Bromance interuniversitaire
Montréal, 2016
Je pose en compagnie de mon frère Émile après notre première course sous les couleurs d’universités rivales. Le sérieux affiché sur nos visages masque en réalité une éternelle complicité. Depuis l’automne 2017, Émile a renoncé à la compétition, si bien que notre rivalité ne s’est pas renouvelée. Notre fraternité, elle, n’a cependant rien perdu de son lustre. (Photo aimablement prise par Érika Faucher.)
L’accueil du héros
Montréal, 2018
L’entraîneur-chef Éric Janvier (droite) et l’athlète Gabrielle Champigny (gauche) accueillent Christophe Martin (dos) dans leurs bras alors que la compétition prend fin. Christophe, président du club d’athlétisme de l’Université de Montréal, vient de compléter le relais 4x400 mètres de son équipe, laquelle met un terme à une fin de semaine riche en bonne performances pour les Bleus.
Joyeux anniversaire, capitaine
Mont-Mégantic, 2017
Audrey Laprise, désignée comme doyenne du club d’athlétisme de l’Université de Montréal, souffle ses bougies d’anniversaire lors du camp d’entraînement dans la région de Mont-Mégantic, à l’été 2017. Membre du club depuis ses débuts, Audrey sera capitaine de l’équipe de cross-country ainsi que de l’équipe d’athlétisme pendant de la saison 2017-2018.
En sol américain
Boston, 2018
La recrue Corinne Leclerc complète son 1000 mètres au BU Valentine, une compétition « très courue » à chaque année en raison du haut calibre de la compétition. L’équipe de l’Université de Montréal s’y est rendu en février 2018.
La couleur de la victoire
Sherbrooke, 2018
L’équipe du 4x200 mètres féminin célèbre sa victoire au championnat provincial universitaire. Par sa victoire, le quatuor (composé d’Audrey Jackson, Virginie Longpré, Sarah Bédard et Harmine Christina-Léo) se qualifiait ainsi automatiquement pour les championnats canadiens universitaires U Sports à Windsor (Ontario) – une première dans le parcours de cette jeune équipe.
Les tisserands de l’esprit d’équipe
Montréal, 2017
Les mains délicates de Louis Bastenier-Boutin nouent le bracelet de sa coéquipière Marie-Andrée Marchand, à l’occasion des championnats provinciaux organisés au Parc Maisonneuve, à Montréal. Cette photographie, probablement ma préférée, témoigne de la proximité des relations au sein du club, lesquelles sont bien souvent tissées serrées.